Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dionys Décrevel

Benjamin Biolay / Trash yéyé

6 Janvier 2008 , Rédigé par Dionys Publié dans #Musique


undefined 

Depuis « Négatif », Benjamin Biolay est au sommet de la pop. A la fois héraut mal-aimé du renouveau de la chanson (interpénétrant pop et hip-hop) et butineur d’un champ de fleurs vocales multicolores, Biolay a su se dédoubler pour les autres et se réunir pour lui-même, se concentrer jusqu’à l’extrême pour nous offrir des hymnes ultimes comme « Tant le ciel était sombre » ou « De beaux souvenirs ».

La voix douce et revêche du caladois, ses mots crus et mordorés, l’adolescence fièrement attardée de ses pochettes, son goût prononcé pour les bas fonds amoureux qui, à quelques encablures de la prostitution, signent une écriture à la fois charnelle et pudique, revendiquent un romantisme quasi cinématographique évoquant tout aussi bien les héros de notre jeunesse que les quidams de nos virées nocturnes.

Avec « Trash Yéyé », Biolay prouve encore sa maîtrise harmonique et sa connaissance aiguisée des instruments de l’orchestre. Pour chacun, sachant avec expertise ce qu’il peut en délivrer, Biolay trouve à chaque fois la juste place qui sied à la guitare, au clavecin, aux cuivres, aux cordes… pour donner comme un supplément d’âme à la chanson composée. Sans oublier le lyrisme naturel des mélodies, les arrangements enchevêtrés et classieux, la puissance tellurique du son et des programmations, le parfait étalage des instrumentations, la résurgence des chœurs dans le soutien des émotions, l’utilisation des boucles, à la fois tirées de bandes originales de films ou de sons documentaires.

Un tout qui relève à la fois de la direction d’orchestre et de l’intimité viscérale du compositeur, un album où l’élégance pop n’hésite pas à se jeter à travers le vide-ordure des sentiments, comme un dîner aux chandelles à la fois nourri de cafés « starbucks », de hamburgers king-size et des mets les plus raffinés. 

www.benjaminbiolay.com

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article